PAROISSE DE SÈTE
Lettre info Octobre
 
 
Péché Vs Réconciliation
 
On nous rabâche sans arrêt qu'il ne faut pas faire de péchés mais on nous demande aussi, en début de messe ou lors de certaines fêtes,  de nous réconcilier avec Dieu. 
Mais la question que je me pose c'est: à quoi bon demander "le pardon" si on ne peut pas fauter?
Bien entendu, il y a "péché" et "PÉCHÉ"; la différence est de taille suivant ce que nous faisons! 
 
On peut aussi débattre sur qui a vraiment commencé à pécher:
 
→ Ève, qui a cueilli le fruit défendu en ne pensant pas à mal? (qu'en pense les féministes?)
→ Adam, qui, aveuglément, l'a mangé sans se douter de ce qui allait arriver? (il a surtout attendu que ça lui tombe bêtement dans la main)
 
À la réflexion, se réconcilier avec Dieu, c'est surtout un grand nettoyage du coeur ou de sa conscience, on peut voir ça comme le ménage de printemps sauf qu'on peut en abuser sans se fatiguer.
 
Les 7 péchés capitaux...
Et vous, lequel êtes-vous?
 
 
Orgueil
 
► Symptômes : La certitude de se suffire à soi-même pour accéder au bonheur. Ce vice invite à se passer de Dieu et des autres. Il pousse à ne jamais demander d’aide, à « jouer des coudes » pour réussir, à s’accaparer le bénéfice d’une réussite… « Moi d’abord » est la devise de l’orgueilleux. L’orgueil est la racine de tous les péchés.
► Traitement : L’humour ! Rire de soi, de ses travers, de ses excès. Chercher la véritable humilité qui consiste à reconnaître que l’on dépend toujours de Dieu et des autres.
 
Avarice
 
► Symptômes : Perdre sa liberté pour posséder des biens matériels et de l’argent. En avoir, en vouloir plus, toujours plus, jusqu’à ne plus savoir qu’en faire, et ceci coûte que coûte, violence, trahison, vol compris. « Toujours plus » est la devise de l’avare.
► Traitement : Ouvrir les yeux sur le monde et sur les plus pauvres. Partager, donner. Encourager la confiance dans le lendemain, en s’abandonnant entre les mains de Dieu.
 
 
 
Jalousie/Envie
 
► Symptômes : Cousine de l’envie qui lui est associée, la jalousie concerne les personnes, l’envie concerne les biens. L’une et l’autre sont guidées par une incapacité à se réjouir et à se contenter. Le jaloux ne veut pas seulement être aimé, il veut être préféré. Pour cela tous les moyens sont bons ! « Rien qu’à moi » est la devise du jaloux.
► Traitement : Reconnaître ses limites comme ses qualités. Refuser les comparaisons. Apprendre à se réjouir du bien que d’autres font et des biens qu’ils possèdent.
 
Colère
 
► Symptômes : Mauvaise conseillère, elle détruit toutes les digues qui permettent de ne pas blesser autrui, de se contenir, de se maîtriser. Elle déborde parfois en violences concrètes. Elle ne supporte aucune résistance de la part des autres. « J’ai raison ! » est la devise des colériques.
► Traitement : Prendre du recul, de la hauteur. Exercer sa patience, renoncer à un désir de perfection et faire la paix avec son passé en pardonnant.
 
Luxure
 
► Symptômes : Un dérèglement du rapport à son corps et aux autres. Seul le plaisir personnel compte, alors que tout dans une sexualité épanouie se partage. La sexualité n’est pas un mal, elle participe à l’acte créateur et à la croissance de l’amour, il ne faut pas la confondre avec la luxure. Le vice est dans la recherche effrénée de plaisir. « Mon plaisir avant tout ! » est la devise du débauché.
► Traitement : La chasteté. C’est-à-dire la juste considération de son corps et de celui des autres en se souvenant que le plaisir du corps n’a pas de sens s’il est déconnecté du coeur.
 
 
 
Gourmandise
 
► Symptômes : Tout est ici question de mesure et il faut déceler les éventuels dérèglements qui conduisent à la boulimie ou à l’anorexie. « Vivre pour manger » est la devise du goinfre.
►Traitement : Tester le jeûne, se maîtriser aussi. Écouter son corps, s’en tenir à ses besoins réels pour vivre.
 
Paresse
 
► Symptômes : Elle concentre les deux excès de l’action. D’abord le manque d’initiatives, le refus des responsabilités et des services. Puis, paradoxalement, un laisser aller à toutes ses impulsions, le refus de persévérer et d’éviter la dispersion. L’inconstance est cousine de la paresse. Elle empêche de « durer » dans la prière, les relations, les engagements, etc. « J’ai pas envie » est la devise du paresseux.
► Traitement : Ne pas faire les choses uniquement par « envie », tenir un cap, tenir bon, arrêter de laisser les événements décider à sa place. S’investir !
 
 
Ça se passe au Pôle Jeunesse Ste Thérèse:
 
Les différents groupes ont profité de la rentrée pour vivre certains sacrements:
→ l'éveil à la foi et le caté ont fait entrer dans la grande famille chrétienne 4 enfants le dimanche 27/09 et vont poursuivre avec la 1er communion ce samedi 3/10.
→ l'aumônerie n'est pas sans reste car après un baptême les jeunes ont vécu leur confirmation.
 
Merci aux animateurs de continuer
à nous faire vivre ces beaux et bons moments!
 
 
Les fêtes de nos communautés inaperçues?
 
Ce mois-ci nous allons vivre les fêtes de Ste Thérèse et de Notre Dame de Thau, mais comme pour les autres communautés ce sera en mode petit comité en raison de la pandémie toujours présente et du nombre restreint de places dans nos églises. 
 
Peu importe, du moment que toutes nos prières convergent vers un même point.
 
Petit clin d'oeil!
 
Vendredi 2 c'est la journée du sourire,
alors bon "smile" à tous!
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Paroisse de Sète.
secretariatparoissesete@gmail.com
04 67 53 00 79
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Paroisse de Sète